Proposition de prévention-récupération post Covid-19 Docteur Aymeric Frecon

En pratique la médecine traditionnelle chinoise vise à entretenir l’énergie de vie pour que chacun puisse apprécier pleinement tout le potentiel qu’il lui a été offert. C’est donc une médecine préventive avant d’être curative car l’objectif, bien entendu, est que la maladie ne puisse s’immiscer en nous.

La prévention étant d’autant plus efficace quand elle est une habitude, au risque de vous répéter des évidences, voici ce que nous pouvons mettre en œuvre dans notre quotidien pour entretenir l’énergie :

  1. Prendre soins de ses pensées : C’est un élément primordial du bien-être physique qui est malheureusement trop souvent négligé. Quand on sait que nos pensées créaient notre réalité, on comprend mieux l’importance d’y prêter attention.

En pratique :

  • Déconnecter de tout ce qui peut être pourvoyeur de stress : anxiété, colère et générateur d’une sensation d’impuissance. Les informations télévisuelles et les écrans sont une grande source de parasite psychique dont on s’abreuve quotidiennement. Rendez-vous compte : l’espérance de vie gagnée depuis 50 ans a été rattrapée par le temps passé devant nos écrans (en moyenne 3h46/jour en France !).
  • Cultiver une pensée positive : l’amour, l’altruisme, l’empathie, la générosité, la joie, l’amusement, la sérénité, l’espoir… Pour cela il s’agit d’être attentif à tout ce que nous vivons pour ne pas se laisser entrainer du mauvais côté. Nous avons le choix de suivre ou non nos pensées, de les entretenir et les renforcer ! Comme un jardinier, à nous de faire pousser et entretenir dans nos pensées le germe de notre propre bonheur.
  • La détente : elle est primordiale pour l’attention, la disponibilité et la présence. Elle peur s’acquérir via la relaxation, la cohérence cardiaque, la sophrologie, la méditation ou tout simplement savourer le calme et ne rien faire…
  • Prendre soins de ses émotions :leur faire une place de choix, les accueillir comme une information précieuse. Sachons les écouter et en tirer le meilleur parti, sans chercher à fuir en mettant la responsabilité en dehors sur de que nous vivons dedans. Une émotion pas écoutée est une chance d’évolution gâchée… Apprenons donc à écouter notre vie émotionnelle à lui faire de la place pour grandir en liberté et sérénité.

Aussi, prenons le temps d’accueillir les messages de notre âme, c’est notre cœur qui nous parle et lui sait exactement ce qui est bon pour vous, pour nous, pour la planète ! Laissons donc notre cœur s’ouvrir pour vous, pour nous, pour la VIE.

  • Prendre soins du corps :
  • Alimentation :  de saison, bio-locale, riche en nutriment tout en équilibre et plaisir
  • Activité physique : prendre soins de son corps, étirements, sport, massages…
  • Sommeil : respecter son temps de sommeil nécessaire, attention aux écrans et pourquoi pas prendre le temps d’une petite sieste en journée ?

En acupuncture que proposer ?

Nous ne pourrons pas aborder tous les principes d’un traitement global, car chaque être est unique (individu), et que chaque traitement sera spécifique à ses besoins. L’idée est toujours de rétablir l’équilibre.

Il y a cependant, en période de pandémie, deux points qu’il est possible à chacun de traiter lui-même en y appliquant un moxa incandescent à distance pour le chauffer 7 à 9 fois ou mieux directement avec une petite pincée de moxa colée à même la peau (cf video https://www.moxafrica.org/.)

Deux points peuvent stimuler l’immunité.

  1. Le premier point est un des points majeurs, le 36 -ème point du méridien de l’Etstomac SU SAN LI. Ce point a montré depuis des millénaires ses capacité tonifiante de l’énergie. Parrait-il que c’est même ce point qui aurait permis à l’acupuncture de s’exporter en occident. Georges Soulier De Morant, diplomate français en Chine au début des années 1900 aurait appris l’acupuncture après avoir pu observer les effets salvateurs du 36 E dans le traitement du choléra. Légende ou non, ce point a été repris avec succès par de nombreux acupuncteurs dans le traitement des états de fatigue et d’infection. Le Dr Merlin Young, acupuncteur à Birmingham avec moxa, aida ainsi ses patients infectés de tuberculose multi-résistantes aux antibiotiques (cf https://www.moxafrica.org/post/world-tb-day-2020-and-it-s-a-very-different-one) .
  • Un autre point, tout aussi intéressant à chauffer est le 22 VC, point cher à mon maitre le Dr Alain Mestrallet    
  •   Son nom chinois en graphie primitive :  tian – tou associe le Ciel (tian) et un chien sortant de sa niche en aboyant (tou),  autrement dit le programme (le Ciel) et sa fonction de protection (le chien)
  • Sa localisation entre la thyroïde et le thymus, 22VC devrait améliorer l’immunité innée (thyroïde) et stimuler l’immunité active (thymus)

En phytothérapie que proposer ?

Demandez conseil à un spécialiste, des précautions sont à prendre avant d’entamer un tel traitement. Contre indiqué chez la femme enceinte !

Un traitement de fond à visé addaptogène pour agir sur le stress, le tonus global et l’immunité :

  • Astragale
  • Rhodiole

Un traitement immunostimulant :

  • Echinacéé
  • Vitamine C
  • Oligoéléments : cuivre or argent
  • Feuilles d’ortie, c’est la saison en plus !!!
  • Vitamine D
  • Magnésium
  • Jus de pépins de pamplemousse

Un traitement antiviral

  • Huile essentielle de ravinsara, cannelle, giroflier, niaouli

Le but n’est pas de tout prendre et durant toute la période à risque mais de fournir des pistes de réflexions à faire valider par un spécialiste avant de commencer.

J’espère que ces conseils pourront vous être utile et je vous souhaite à tous que cette période de confinement puisse être une chance de cultiver le bonheur pour vous et tout votre entourage.

Dr Aymeric Frecon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *